26ème Pavillon Bleu pour le Port de Carentan

1 carentan-vgntLe port de Carentan vient de se voir décerner pour la 26ème année consécutive le label « Pavillon Bleu". Créé par l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable. Le palmarès 2015 a été dévoilé mardi 19 mai dernier. Il réunit cette année 166 communes (et 396 plages) et 97 ports de plaisance. Les régions les plus labellisées pour les ports sont la Région PACA (26 ports), le Languedoc-Roussillon (20), la Basse-Normandie (8) et la Bretagne (8).

Le Port de Carentan est situé sur la côte Est du Cotentin. L'accès au port à partir de la baie des Veys se fait par un chenal balisé puis endigué jusqu’à une écluse où se rejoignent deux rivières.

L’écluse s’ouvre ensuite sur un bassin d’environ 11 hectares en forme de «T», situé à proximité de la ville et regroupant les bâtiments techniques et les pontons.

D'une capacité de 350 places dont 50 pour les visiteurs, le Port de Carentan était à l’origine un port de commerce (du 19ème siècle jusqu'en 1944). Il est maintenant un port d'attache pour les plaisanciers et affiche régulièrement complet. Le port de Carentan est atypique. Il est situé en pleine campagne, au coeur des marais, au milieu des champs, surplombe une 2×2 voies (la RN 13) et est desservi par un canal de 7 km.

Le port de plaisance est ouvert aux plaisanciers depuis 1983. Il est relié à la Baie des Veys par un chenal endigué qui débouche sur une passe balisée par 8 couples de bouées dont 6 lumineuses.
L’écluse fonctionne 5 heures par marée : 2 heures avant, 3 heures après la pleine mer. Le bassin à flot présente une longueur de 1 450 mètres sur 60 mètres de large. Il est équipé de pontons et catways avec eau et électricité. Les sanitaires, gratuits, sont ouverts en été de 8h30 à 17h30, en hiver de 8h30 à 17h. Un équipement de qualité est mis à votre disposition pour pratiquer la plaisance, dans un environnement naturel.

En 2014 le port a enregistré 289 « bateaux "visiteurs » de différentes nationalités, France, Royaume- uni, Pays Bas,  Belgique, Allemagne (à noter une fréquentation plus importante des pays nordiques cette année)

Prestations du port :
•    Distribution de carburant  (GAS-OIL) tous les jours
•    Grue de matage gratuite, élévateur à bateaux de 35Tonnes, grue sur demande, chantiers navals avec shipchandlers sur place.
•    Tous commerces à moins de dix minutes à pied (Centre ville).
•    Antenne WI-FI prévue cette année avec un accès gratuit.
•    Installations offertes :
•    Amarrages sur ponton et catways avec fourniture d’eau et d’électricité.
•    Capitainerie ouverte 7 jours sur 7 toute l’année avec 20 blocs de douches, lavabos et toilettes, salle de repos avec accès internet gratuit.
•    3 blocs douches et toilettes accessibles 24h/24h avec codes  , un situé à proximité de la capitainerie pour la nuit, 1 autre situé quai de Caligny à proximité de la zone de carénage pour les plaisanciers qui ont mis         leurs bateaux à terre et enfin un nouveau bloc implanté cette année en face le ponton « visiteurs » avec un accès et des installations adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Un peu d’histoire
Le plus ancien port connu appelé, "hâvre de (l'Etenière) ou (du Tenier)" existait au moyen-âge. Il était établi à proximité des murailles de la ville, au "Quai aux Vins", dans le lit de la rivière des Gouffres qui se jetait dans la Taute.
Avant 1700 , des bateaux de 100 à 200 tonneaux remontaient jusqu'à la ville, mais les ensablements et les atterrissements condamnaient ce port à mourir.
En 1739 , trois portes à flots ayant été installées sur la Taute, on décida de construire un port de par et d'autre de la chaussée de Saint-Hilaire. Il restera actif jusqu'en 1841, car trop étroit pour les bateaux de gros tonnages.
De 1806 à 1810, Napoléon, pour l'asséchement des marais, fit creuser par les déserteurs et les prisonniers, le "Grand Canal", actuel "Canal du Haut-Dick", puis par la suite les canaux de  l'hôpital – des espagnols – du gravier – d'Auvers – du Plessis). On retrouve trace aujourd’hui de ces épisodes dans les appellations de lieux, hippodrome de la Russie, Village de la Russie, ferme de Moscou, canal des espagnols…
En 1832 , on décida de rendre navigable le canal du Haut-Dick et de le faire communiquer avec un nouveau port situé "Quai à Vins", ce projet n'aboutira pas.
De 1842 à 1844, les travaux du port actuel, commencèrent sous la direction de l'ingénieur Deslandes, l'écluse du Haut Dick fut exécutée. .
De 1842 à 1851, les quais et le canal de jonction avec la Taute furent construits. Dans le même temps la jonction avec le canal de l'hôpital était effectuée, mais fut interrompue pour cause d'insalubrité.
Ouverture du port le 26 juin 1850.

Contacts :

Bureau du port
Port de plaisance, rue des Remblais, BP 450, 50500 Carentan
VHF 9
T. 02 33 42 24 44, F. 02 33 42 00 03
Saison 8 h 30-12 h, 13 h 30-17 h 30, hors saison 8 h 30-12 h, 13 h 30-17 h
Responsable Denis LEPREVOST

port@ccbdc.fr / www.ccbdc.fr.

Les commentaires sont fermés.