Vendredi 6 mai 2016

72ème anniversaire du Débarquement en Normandie - Carentan en fête

Le 72ème anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie ne dérogera pas à la tradition ; Carentan multipliera de nouveau dès le 31 mai, et jusqu’au 12 juin, les initiatives festives et honorifiques pour commémorer les événements de juin 1944. Carentanais, Normands et visiteurs venus du monde entier sont invités à se remémorer de toutes les manières, et selon son goût, le sacrifice des soldats alliés, mais aussi des populations civiles durant les combats pour la libération de Carentan, cité cruciale dans l’établissement d’une ligne de front continue entre les têtes de ponts d’Omaha et de Utah Beach.

Ainsi, dès le 3 juin, le Camp Arizona ouvrira-t’il ses portes au public. Il rassemblera jusqu’au soir du 5 juin près de 250 reconstitueurs et 120 véhicules militaires d’époque, au sein d’un camps qui transportera le visiteur 72 ans en arrière, dans une ambiance festive et musicale parfaitement authentique. A noter la présence sur le site de la société Wargaming et de ses Jeux en réseaux « World of tanks »

Le vendredi 3 juin sera la journée à ne pas manquer ; Conférence, sauts depuis 2 C-47, commémorations, parade...
A 10 heures, théâtre de Carentan, conférence sur la libération de la ville. Ouvert au public.
Dès 14 heures 15, un premier avion de reconnaissance de type T.6 survolera la route entre Saint Côme du Mont et Carentan, la célèbre Purple heart’s lane, interdite aux véhicules pour l’occasion. Il ouvrira la voie à deux C-47 (Dakota) historiques chargés de quelques 54 parachutistes en costume militaire d’époque, qui sauteront en bordure de la route sous voile ronde, comme en 1944. Toute la zone sera sonorisée et les sauts commentés.

A 17 heures, le public qui avait l’an passé répondu nombreux, est de nouveau invité à se rendre sur le site proche de la zone de saut et connue des Carentanais sous l’appellation, « carré de choux », héritée de la dénomination retenue en 1944 par les américains qui ont livré dans ce qui n’était alors que des prés ceints de hautes haies où poussaient des choux de terribles combats parfois au corps à corps. Les plus hautes autorités civiles et militaires françaises, mais aussi américaines, Néerlandaises et allemandes seront présentes pour évoquer et commémorerai un de nombreux épisodes de la bataille de Carentan. Plus d’une douzaine de vétérans de différentes unités américaines est attendue. Un gros avion de transport militaire de type C-130 survolera à basse altitude la cérémonie. L’ensemble des participants à l’hommage au carré de choux défilera ensuite dans les rues de Carentan pour rejoindre le monument Signal face à la gare où des gerbes seront déposées, et un hommage sera rendu à George Koskimaki, l’ancien opérateur radio du Général Maxwell Taylor, devenu historien la 101st Airborne, et récemment décédé.

Samedi 4 juin : la marche et le bal.
Pour la 7ème année consécutives, le Carentan Liberty Group propose aux reconstitueurs venus de nombreux pays européens une marche commémorative sur un des secteurs de la bataille de Carentan. Une marche hommage aux combattants dont l’histoire est narrée au fil d’un parcours chaque année renouvelé. L’arrivée des marcheurs en uniforme d’époque, précédés d’une reconstitution d’un exode civil, prévue aux alentours de 16 heures, attire toujours un nombreux public, dans une ambiance toujours très estampillée 1944.

Toujours à l’instigation du Carentan Liberty Group, le Bal de la Libération, à partir de 21 heures,  propose à sa manière une nouvelle immersion dans les années 40.

Dimanche 5 juin
Le défilé des véhicules militaires débutera à 11 heures depuis saint Côme du Mont, et en direction du centre ville de Carentan.


Sports US
A partir de 14 heures 30, la Ville de Carentan invite jeunes et moins jeunes à un grand après midi de découverte et d’initiation aux sports emblématiques américains, le base ball et le foot ball américain. Un parcours initiatique à base d’ateliers, encadrés par les clubs normands et leurs ligues respectives, ainsi que par des soldats américains d’active, pour permettre au plus grand nombre de s’initier à ces sports souvent mis en lumière par les GIs à partir de 1944. Le tout dans une ambiance musicale et avec des animations dans l’esprit de 1944.

---
---