Alexia Barrier

Tour de France à la voile ; Alexia Barrier sans état d’âme

IMG_2225La navigatrice Alexia Barrier, à la tête de ses 30 Corsaires, poursuit sans état d’âme et avec un enthousiasme bon enfant sa découverte du Tour de France à la voile. De sa déception d’occuper à deux étapes de la fin la dernière place du classement général provisoire, la jeune femme ne laisse rien paraître, préférant positiver et profiter à plein d’une aventure sportive et humaine hors du commun. Malgré la fatigue accumulée depuis le départ de Dunkerque le 3 juillet dernier, tout l’équipage des 30 Corsaires affiche la même détermination de se batte jusqu’au bout, et de donner le meilleur de lui-même jusqu’à Nice, terme du Tour de France à la voile et base « historique » d’Alexia.

« Ma satisfaction, à quelques jours de l’arrivée, est que ,malgré l’adversité, jamais nous n’avons baissé les bras! » Alexia Barrier joue la franchise et la sincérité. Occuper la dernière marche du classement n’est guère satisfaisant pour un équipage aux compétences reconnues et habitué aux plus grandes gratifications sportives. « Nous connaissions dès le départ la complexité du challenge qui nous attendait » précise Alexia. « Le niveau du Tour est terriblement élevé et nous n’avons pour l’heure pas su cumuler l’excellence dans tous les domaines requis, cohésion, complémentarité, vitesse, inspiration. C’est à la fois décevant et paradoxalement très motivant, car nous savons que de régate en régate nous approchons cette alchimie magique. Nous attendons un déclic, et lutterons jusqu’au dernier bord pour l’atteindre. »
Cet esprit « corsaire » a solidement lié l’équipage malgré les contre performances. Le plaisir de courir sur les si véloces Diam 24 est intact, voire décuplé chez les Laurent Guillemette, Jean André Hébel, Mickael Mergui, et jusqu’à Louis Hecly et Bill Leclerc, aux petits soins du bateau, de l’équipage et du projet. « Régater ainsi au contact, sur des parcours courts ou côtiers, à bord de rapides petits trimarans qui ne demandent qu’à glisser est un pur bonheur. Cette expérience collective unique, précieuse dans une carrière, ne restera pas sans suite, même si mon objectif ultime demeure une participation au Vendée Globe. »

Les « 30 Corsaires », késako?

ImpressionAmitié, convivialité, passion d’entreprendre et amour de la mer

Ainsi Gilles Teisseyre, premier des 30 Corsaires, résume-t’il l’esprit qui anime le groupe qui compte maintenant plus de 60 entreprises et artistes , soutiens de la navigatrice Alexia Barrier depuis la Transat AG2R 2014:

« Au début, je pensais appeler le collectif 30 copains à bord , précise Gilles Teisseyre, « mais finalement j’ai pensé que « Les Corsaires » incarnaient mieux notre groupe d' entrepreneurs et d’artistes. On s’assimile volontiers à ces marins qui faisaient face à l’adversité grâce à leur ingéniosité et leur courage. Ils étaient certes, des aventuriers, mais aussi des commerçants entreprenants sur toutes les mers du globe, faisant corps avec leurs équipages. Nous vivons et rêvons cette aventure dans les voiles d’Alexia . Je me souviens de l’émotion partagé entre nous tous, de voir à Concarneau l’année dernière au départ de l'AG2R, nos noms dans les voiles de ce minuscule Figaro qui partait braver l’Océan Atlantique … on a suivi l’aventure comme des gamins et la moitié d’entre nous a pu se libérer pour sauter dans un avion et venir fêter Alexia et son coéquipier Laurent Pellecuers sur le Podium. Et quelle fête !!! … Depuis, le groupe est devenu une bande de copains qui ne se quitte plus et fait aussi du business ensemble ».

« La mer est un vrai fil conducteur entre les 30 Corsaires … mais un autre fil est l’esprit de décision. Quand Jean-Christophe Sibelya m’a présenté Alexia qui cherchait un budget pour l ‘AG2R, elle était la seule femme engagée à ce moment face aux plus grands noms de la voile, mais personne ne répondait à ses appels alors que le ticket demandé était plus que raisonnable. J’étais impressionné par l’énergie et la détermination d’Alexia dans la poursuite de son rêve de navigatrice. Je me suis demandé combien je mettrais sans réfléchir et j’ai fais une "règle de 3 » qui est tombé sur … 30. J’ai appelé Julie Sablé qui a créé dans la soirée notre logo (dont nous sommes très fiers), puis des copains qui ont appelé des copains … et on a bouclé en un mois. La Règle : être entrepreneur, artiste ou créateur d’un projet. On donne tous la même chose et on a tous la même visibilité … Les 30 Corsaires étaient lancés sur les océans. Je nous avais surnommé le club des derniers mecs (et nanas) capables de prendre une décision en moins de 10minutes…. Les hésitants étaient rejetés à la baille!

Le Tour de France est une nouvelle expérience, avec une course très technique et la gestion d’un équipage prestigieux  pour Alexia … et pour nous…  avec Yves Le Gohebel nous organisons des évènements pour nous regrouper autour de notre équipage sur la plupart des étapes. Cette année, nous avons voulu distinguer 3 projets sociaux originaux et/ou technologiquement innovant dans nos voiles: l’Association Go Red for Women inscrite par Isabelle Weill, qui nous mobilise pour la prévention des maladies cardiaques des femmes. Le projet d’économie circulaire Earthwake de Samuel Le Bihan, qui à pour but de lutter contre la pollution des plastiques en mer et sur les littoraux, pour les recycler en carburants. Et le projet Voilavion de Benjamin-Patrice Magnard, un voilier de régate sur foiler très innovant construit en Bretagne, sur lequel Alexia pourrait devenir « skipper d’essai ».

C’est Alexia qui emmène nos projets et nos rêves sur les mers de l’Hexagone. Et d’ailleurs … who else?! Alexia c’est le charme et la détermination, et une capacité très féminine de mener un groupe de 50 mecs (et nanas) par le bout du nez… dans un esprit de généreuse convivialité. ». Alors après le Tour de France à la Voile … pourquoi pas le Vendée Globe?!

Loïck Peyron avec les 30 Corsaires

Baie de Quiberon le 19/06/2014 - Première navigation de Loïck Peyron à bord de son trimaran Le Ptit Jaune en vue de la Route du Rhum 2014. Photo © Jean-Marie Liot - www.jmliot.com ### Baie de Quiberon 19/06/2014 - First sail onboard Le Ptit Jaune for Loick Peyron before the Route du Rhum 2014. Photo © Jean-Marie Liot - www.jmliot.comRenfort de choix pour Alexia Barrier et l’équipage des 30 Corsaires à l’occasion de l’Acte III du Tour de France à la voile à Pornichet, l’arrivée du « Régional de l’étape » Loïck Peyron, qui va poser son sabre d’abordage à bord du Diam 24 des Corsaires. Le Baulois qu’on ne présente plus, vainqueur de la Route du Rhum à l’automne dernier, grand spécialiste du multicoque actuellement impliqué dans le projet Suédois Artémis pour la Coupe de l’America, vient par amitié pure donner un coup de pouce aux Corsaires du 9 au 10 juillet.

« Je suis ravi de découvrir le Tour de France à la voile sous sa nouvelle formule en compagnie d’Alexia, Louis, Bill et l’équipage des 30 Corsaires » souligne t’il. « J’ai suivi de loin mais avec assiduité sur le site du Tour le déroulement des régates, et je trouve la nouvelle formule de l’épreuve très attractive. » Loïck Peyron retrouve en effet avec plaisir un format de courses mis en place avec bonheur il y a quelques années par Yvan Griboval et son Trophée Clairefontaine. « Il faut louer ici l’initiative historique de « Gribo », avec son format d’épreuves courtes, côtières ou en stade nautique à bord de véloces petits multicoques qui apportent émotion et spectacle. »

 
Si le Diam 24 demeure très éloigné des « machines à voler », Moth ou AC 45 que pilote Loïck aux quatre coins du monde, il demeure aux yeux du Maitre ès multicoque comme l’appellent les anglo-saxons, un support très intéressant. « Le Diam 24 dispose des bonnes proportions pour ce format d’épreuves itinérantes. Le mouton à 5 pattes n’existe pas, et ce petit trimaran rapide et démontable convient à merveille à ce Tour de France du renouveau. »

Loïck Peyron va donc, en son « jardin » de Pornichet, découvrir cette alternance de parcours côtiers et de parcours construits, « la formule idéale » à ses yeux. « Il faut multiplier les modes d’expression sur le plan d’eau» insiste t’il, « et ces nombreux départs rendent l’exercice très excitant. Le plateau est très relevé, quantitatif et qualitatif,  et on va essayer de tirer notre épingle du jeu… »

Alexia invite ses corsaires à Dunkerque

Diam 24 - 30 CorsairesDes corsaires à Dunkerque! Cela sonne comme une évidence! 30 en l’occurrence, comme le nombre d’entreprises qui soutiennent la jeune skipper Monégasque Alexia Barrier. Un nombre appelé à grandir, ne serait ce qu’avec l’apport de la demi douzaine de marins chevronnés qu’elle a su réunir autour de son projet Tour de France à la voile 2015. Alexia se lance en effet demain à Dunkerque dans le grand bain d’une épreuve qui l’a longtemps fait rêver, et qu’elle aborde en bon corsaire avec modestie, humilité, et sans aucun complexe. Entretien ;

Veille de départ :

« Notre Diam 24 « Les 30 Corsaires » est fin prêt, grâce au travail de tout l’équipage,  de notre préparateur Bill Leclerc et  de notre coach Louis Heckly. Le bateau a reçu sa nouvelle « robe » du plus bel effet. Nous profiterons de notre départ demain tôt sur le plan d’eau pour assurer les derniers réglages…. »

Le Tour de France à la voile ;

« C’est une épreuve à laquelle j’ai toujours rêvé de participer. J’ai la chance de le faire  cette année comme barreur-skipper de mon propre projet. Le Tour est une épreuve mondialement connue, dont j’ai pu discuter lors de mes navigations avec des sommités comme Denis Conner our Peter Holmberg. »

Le Diam 24
« C’est un bateau véritablement « fun ». Son maniement est très spécifique et j’ai encore beaucoup à apprendre. Je me suis entourée de spécialistes du multicoque léger, comme Laurent Guillemette et ses nombreuses prépas Olympiques en Tornado. L’avenir appartient aux multicoques légers et aériens. Le Tour 2015 va dans le sens de l’Histoire. »

Le format de l’épreuve :
« Le nouveau format du Tour de France à la voile ferme quelque peu la porte à l’école du large, avec la suppression des parcours de ralliement. J’ai choisi un équipage très à l’aise sur les parcours côtiers et les parcours construits au plus près des rivages. Ce format s’annonce éprouvant dans la durée, et l’une des clés du succès réside dans la capacité des équipages à tenir le rythme dans la durée. Il faudra pour cela faire preuve d’une grande sérénité. »

Les atouts des 30 Corsaires :
« Nous déplorons un léger manque d’entrainement, mais notre très bonne entente à bord comme à terre sera un atout à terme lorsque les choses seront difficiles. Nous aimons les petits parcours construits, et l’esprit Match race qui va y présider. L’équipage est éclectique, interchangeable… et n’a peur de rien… »

Objectifs :
« Le plateau est extrêmement relevé, avec des spécialistes dotés de gros moyens. Nous ambitionnons de rentrer dans le top 10. »

Liste équipage des 30 Corsaires.

Laurent Guillemette: GV – Tactique
Jean-André Hebel: N°1 – Régleur
Louis Heckly: N°1 – régleur – coach
François Verdier: N°1 –  régleur
Nicolas Heintz: N°1 – Régleur – GV – Tactique
Romain Gibon: N°1 – Régleur
Clement Giraud: N°1 – Régleur
Mikael Mergui: GV – Tactique
Alexia Barrier -barreur

Préparateur : Hugues « Bill » Leclerc