COURSE AU LARGE

26ème Pavillon Bleu pour le Port de Carentan

1 carentan-vgntLe port de Carentan vient de se voir décerner pour la 26ème année consécutive le label « Pavillon Bleu". Créé par l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe en 1985, le Pavillon Bleu valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable. Le palmarès 2015 a été dévoilé mardi 19 mai dernier. Il réunit cette année 166 communes (et 396 plages) et 97 ports de plaisance. Les régions les plus labellisées pour les ports sont la Région PACA (26 ports), le Languedoc-Roussillon (20), la Basse-Normandie (8) et la Bretagne (8).

Le Port de Carentan est situé sur la côte Est du Cotentin. L'accès au port à partir de la baie des Veys se fait par un chenal balisé puis endigué jusqu’à une écluse où se rejoignent deux rivières.

L’écluse s’ouvre ensuite sur un bassin d’environ 11 hectares en forme de «T», situé à proximité de la ville et regroupant les bâtiments techniques et les pontons.

D'une capacité de 350 places dont 50 pour les visiteurs, le Port de Carentan était à l’origine un port de commerce (du 19ème siècle jusqu'en 1944). Il est maintenant un port d'attache pour les plaisanciers et affiche régulièrement complet. Le port de Carentan est atypique. Il est situé en pleine campagne, au coeur des marais, au milieu des champs, surplombe une 2×2 voies (la RN 13) et est desservi par un canal de 7 km.

Le port de plaisance est ouvert aux plaisanciers depuis 1983. Il est relié à la Baie des Veys par un chenal endigué qui débouche sur une passe balisée par 8 couples de bouées dont 6 lumineuses.
L’écluse fonctionne 5 heures par marée : 2 heures avant, 3 heures après la pleine mer. Le bassin à flot présente une longueur de 1 450 mètres sur 60 mètres de large. Il est équipé de pontons et catways avec eau et électricité. Les sanitaires, gratuits, sont ouverts en été de 8h30 à 17h30, en hiver de 8h30 à 17h. Un équipement de qualité est mis à votre disposition pour pratiquer la plaisance, dans un environnement naturel.

En 2014 le port a enregistré 289 « bateaux "visiteurs » de différentes nationalités, France, Royaume- uni, Pays Bas,  Belgique, Allemagne (à noter une fréquentation plus importante des pays nordiques cette année)

Prestations du port :
•    Distribution de carburant  (GAS-OIL) tous les jours
•    Grue de matage gratuite, élévateur à bateaux de 35Tonnes, grue sur demande, chantiers navals avec shipchandlers sur place.
•    Tous commerces à moins de dix minutes à pied (Centre ville).
•    Antenne WI-FI prévue cette année avec un accès gratuit.
•    Installations offertes :
•    Amarrages sur ponton et catways avec fourniture d’eau et d’électricité.
•    Capitainerie ouverte 7 jours sur 7 toute l’année avec 20 blocs de douches, lavabos et toilettes, salle de repos avec accès internet gratuit.
•    3 blocs douches et toilettes accessibles 24h/24h avec codes  , un situé à proximité de la capitainerie pour la nuit, 1 autre situé quai de Caligny à proximité de la zone de carénage pour les plaisanciers qui ont mis         leurs bateaux à terre et enfin un nouveau bloc implanté cette année en face le ponton « visiteurs » avec un accès et des installations adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Un peu d’histoire
Le plus ancien port connu appelé, "hâvre de (l'Etenière) ou (du Tenier)" existait au moyen-âge. Il était établi à proximité des murailles de la ville, au "Quai aux Vins", dans le lit de la rivière des Gouffres qui se jetait dans la Taute.
Avant 1700 , des bateaux de 100 à 200 tonneaux remontaient jusqu'à la ville, mais les ensablements et les atterrissements condamnaient ce port à mourir.
En 1739 , trois portes à flots ayant été installées sur la Taute, on décida de construire un port de par et d'autre de la chaussée de Saint-Hilaire. Il restera actif jusqu'en 1841, car trop étroit pour les bateaux de gros tonnages.
De 1806 à 1810, Napoléon, pour l'asséchement des marais, fit creuser par les déserteurs et les prisonniers, le "Grand Canal", actuel "Canal du Haut-Dick", puis par la suite les canaux de  l'hôpital – des espagnols – du gravier – d'Auvers – du Plessis). On retrouve trace aujourd’hui de ces épisodes dans les appellations de lieux, hippodrome de la Russie, Village de la Russie, ferme de Moscou, canal des espagnols…
En 1832 , on décida de rendre navigable le canal du Haut-Dick et de le faire communiquer avec un nouveau port situé "Quai à Vins", ce projet n'aboutira pas.
De 1842 à 1844, les travaux du port actuel, commencèrent sous la direction de l'ingénieur Deslandes, l'écluse du Haut Dick fut exécutée. .
De 1842 à 1851, les quais et le canal de jonction avec la Taute furent construits. Dans le même temps la jonction avec le canal de l'hôpital était effectuée, mais fut interrompue pour cause d'insalubrité.
Ouverture du port le 26 juin 1850.

Contacts :

Bureau du port
Port de plaisance, rue des Remblais, BP 450, 50500 Carentan
VHF 9
T. 02 33 42 24 44, F. 02 33 42 00 03
Saison 8 h 30-12 h, 13 h 30-17 h 30, hors saison 8 h 30-12 h, 13 h 30-17 h
Responsable Denis LEPREVOST

port@ccbdc.fr / www.ccbdc.fr.

Campagne de France sur le record SNSM

Dimanche 23 juin 2013

Parcours SNSMHalvard Mabire et Miranda Merron ont décidé de participer au record SNSM qui s'élancera de Saint Nazaire aujourd'hui dimanche à 17 heures. Une grande boucle de 180 milles nautiques est proposée à la Classe des monocoques de 40 pieds, ainsi qu'aux Multi50. Les unités de 60 pieds et plus régateront sur un parcours différent. De Quiberon à l'ile d'Yeu, et retour vers Saint Nazaire, Campagne de France va retrouver une bonne dizaine de protagonistes de la Class 40. Un très bon galop d'entrainement avant la prochaine course océanique au programme d'Halvard et Miranda, Les Sables-Les Açores-Les Sables, départ le 4 juillet prochain.

"Ce record SNSM s'annonce musclé", explique Miranda Merron au sortir du dernier briefing météo ; "Le gradient entre deux phénomènes météo, une dépression au large des îles britanniques et l'anticyclone des Açores, génère un bon flux de nord-ouest et on attend des vents de 25-30 nœuds pour le départ à 17 heures. Il y aura de la mer : une houle de ouest/nord-ouest de 3,80m est prévue au large." Une entrée en matière vers Quiberon virile en perspective. Campagne de France reçoit pour l'occasion les renforts de deux navigateurs aguerris, les Ministes Brieuc Maisonneuve et Erwan Tyman. C'est donc avec un équipage de 4 personnes que le Voilier Normand prendra le départ dans l'estuaire de la Loire en fin d'après midi. Le vent se calmera demain, et l'arrivée ne sera pas jugée avant lundi soir.


Cet événement nautique pas comme les autres est né en 2005 avec l’envie de promouvoir la sécurité en mer et d’encourager les soutiens à l’égard des sauveteurs bénévoles de la SNSM. Sur une idée de Damien Grimont, le créateur et organisateur de cette manifestation, le Record SNSM a vu le jour – jeu de lettres oblige – entre Saint-Nazaire et Saint-Malo, entre SN et SM.
Son concept est simple : le Record réunit sur un parcours à haute valeur symbolique, entre la cité des paquebots et la cité corsaire, différentes catégories de bateaux menés par des skippers professionnels comme des amateurs. Tous sont invités à courir à et à se mesurer en équipage pour manifester sur l’eau – et de la plus belle manière – leur soutien à tous les bénévoles.

A suivre sur :
http://www.recordsnsm.com/cartographies/5/180-milles

 

Campagne de France sur Les Sables – Horta – Les Sables

Lundi 6 mai 2014

Halvard Mabire, Miranda Merron et Campagne de France sur "Les Sables-Horta – Les Sables"

Affiche Les Sables - Horta - Les Sables 2013Halvard Mabire et Miranda Merron ont décidé de participer à la course réservée aux monocoques de la Class40 "Les Sables-Horta – Les Sables", dont le départ sera donné depuis le port Vendéen le 4 juillet prochain.
Cette épreuve très prisée du circuit des Class40 réunira une vingtaine de concurrents, français et étrangers. Le parcours extrêmement sélectif rallie dans une première étape, les sables d'Olonne au port de Horta, sur l'île de Faial dans l'archipel des Açores… Après quelques jours de neutralisation, la course reprend ses droits pour une traversée retour vers la Vendée. Halvard et Miranda vont retrouver la majorité des protagonistes de la Class40, qui seront aussi leurs adversaires en novembre prochain lors de la Transat Jacques Vabre.

Le golfe de Gascogne, le cap Finisterre, les alizés Portugais, le complexe slalom entre les îles des Açores… le tout sous forme d'un Aller et Retour de 2 600 milles, soit l'équivalent ou presque d'une transat d'Atlantique Nord, voilà qui ne pouvait qu'attiser les appétits d'Halvard et Miranda. Leur belle 3ème place en avril dernier lors de la Normandy Channel Race les a confirmé dans ce statut de grands animateurs de la Class40. Compétiteurs dans l'âme, le duo de skippers du voilier Campagne de France se réjouit à la perspective de se frotter une fois de plus aux meilleurs spécialistes mondiaux d'une classe en pleine expansion. Le format de l'épreuve, avec deux configurations météorologiques très différentes entre l'Aller vers les Açores et son fameux anticyclone, et le retour vers le golfe de Gascogne, revêt d'innombrables subtilités en terme de navigation. "Ce parcours est très intéressant" raconte Halvard. "Il va nous permettre de reconnaitre une partie du trajet que nous emprunterons en fin d'année pour nous rendre au Brésil dans le cadre de la Transat Jacques Vabre. La neutralisation à Horta permet à la fois de remettre le bateau en état avant l'étape retour vers la France, mais aussi de redécouvrir un archipel réellement fascinant."

Les sables – Horta – Les sables a été créée en 2007 et se déroule tous les deux ans. 2013 verra ainsi le départ de la 4ème édition.

A noter :

Les Sables – Horta – Les Sables

La course est ouverte aux bateaux conformes à la jauge Class40

Prologue en équipage : le mercredi 3 juillet 2013 à 15h
Les bateaux doivent être présents aux Sables d’Olonne à partir du dimanche 30
juin 2013 à 14h locale, dans le bassin de Port Olona.
1ère étape : Les Sables d’Olonne (France) / Horta (Açores – Portugal) 1270 milles
Départ de la 1ère étape : Jeudi 4 juillet 2013 à 19h02 (heure locale).2ème étape : Horta (Açores – Portugal) / Les Sables d’Olonne (France) 1 270 milles
Le départ de la 2ème étape aura lieu le dimanche 14 juillet 2013 à 17h02 heure de Horta

L’arrivée aux Sables d’Olonne est prévue à partir du 21 juillet.

http://www.mabiremerron.com

http://www.lessables-horta.com

La remontée fantastique!

Jeudi 18 avril 2013

Campagne de France sur le podium

Halvard Mabire et Miranda Merron ont franchi à 1 heure 55 ce jeudi matin la ligne d'arrivée de la 4ème édition de la Normandy Channel race, prenant la 3ème place du classement général.
Ils ont bouclé les 700 milles du parcours en 3 jours, 8 heures, 55 minutes et 0 secondes, à la vitesse moyenne de 7,98 noeuds. Il laisse la seconde place du classement général au duo Jossier-Toulorge pour une seule minuscule…. minute. C'est le Class 40 allemand Mare, de Jorg Riechers et Pierre Brasseur qui l'emporte avec moins d'une heure d'avance sur ses dauphins. Halvard et Miranda sont allés au bout de leur effort, au bout d'un sprint haletant qui ne leur a laissé qu'un temps minimal de récupération, de sommeil et de nourriture. Cette troisième place leur laisse pourtant un sentiment de satisfaction, tant la lutte a été intense, et tant le scénario "course poursuite" a, en définitive, tourné en leur faveur.

Cette Normandy Channel race avait en effet, dès les premières heures de course, alors que la flotte négociait les forts courants au large de Barfleur, pris pour les leaders du moment, Mare à l'allemand Jorg Riechers, et Campagne de Fiance, passé en seconde position à Saint Marcouf,  un goût plutôt saumâtre. L'option au large choisi par ces deux protagonistes s'avérait pénalisante et déventée, alors que le gros du peloton longeait les côtes du Cotentin pour s'échapper en Manche, laissant les duos Mabire-Merron et Riechers-Brasseur encalminés à plus d'une douzaine de milles. Une course poursuite s'engageait alors. "Ce fut la chevauchée, et la remontée fantastique" précise Halvard Mabire dans un sourire. "Ce fut, comme dirait le Président Fortin, comme si on avait pris un but au bout de deux minutes de jeu…" Campagne de France s'accrochait au sillage de Mare, le Mach 40 performant à toutes les allures. "Il va vite, et il va au bon endroit" souligne Halvard, prompt à rendre hommage au vainqueur.

A l'approche du Solent, la course ne devait plus laisser à Halvard et Miranda, mais aussi à tous les acteurs de l'épreuve, le moindre répit. "Nous n'avons quasiment pas dormi" précise Miranda ; "Quant à la nourriture, ce fut plus du grignotage que de l'alimentation. Bananes, Kiwis, chocolat… et c'est à peu près tout. " Campagne de France, soumis à un régime de vents violents, a ainsi accaparé toute l'énergie de son duo de skippers ; "Le Class40 est un voilier très physique, très exigeant. Tous les marins vous le diront. On est arrivé mort de fatigue." La faute aussi à un finish particulièrement haletant. Un moment relégué à plus de 8 milles du second, l'équipage normand de Made in Normandie Nicolas Jossier et Alexandre Toulorge, Campagne de France est venu mourir à une minute et 3 secondes de la place de dauphin à Ouistreham. "Nous n'en nourrissons aucune amertume" témoigne Miranda. "Ils ont fait une superbe course, et les passer sur la ligne aurait été très dur pour eux" renchérit Halvard.

Cette Normandy Channel race 4ème du nom, âpre, sujette à de nombreux rebondissements, d'une rare intensité, ne laisse  pourtant que d'excellents souvenirs aux 11 concurrents classés, sur les 20 engagés du départ. "Cette course est exceptionnelle" insiste Halvard. "Le parcours est de toute beauté. Il s'y passe en permanence quelque chose tant les points névralgiques sont nombreux à négocier." Miranda, en bonne sujette de sa très Britannique majesté, vante à qui veut l'entendre les merveilles d'endroits aux noms puissamment évocateurs pour tout marin, Solent, Needles, Land's End, Long Ship… jusqu'au très évocateur The trap, (lit. le piège), trou de souris entre deux bancs de sable, négocié au ras de la quille pour s'extraire du solent…

Place au repos bien mérité, au débriefing technique, et à la préparation de la saison qui pourrait conduire Campagne de France vers les rivages des Açores cet été, avant le grand morceau de bravoure de la Transat Jacques Vabre, départ du Havre le 3 novembre prochain, destination… Brésil!