Non classé

Groupe Sefico baptisé

Mardi 24 septembre 2013

bapteme01C'est le Directeur de la jeunesse, des sports et de la culture à la ville des Sables d’Olonne, Philippe Vallée, ami de longue date d'Yves Sonier, Pdg du Groupe Sefico, et ancien skipper du Class40 Groupe Sefico qui a brisé hier soir sans défaillir la traditionnelle bouteille de Champagne sur l'étrave (protégée) du Prototype 6,50 de Stan Maslard. Une cinquantaine d'amis et de partenaires du projet était réunie sur le ponton du Vendée Globe aux Sables d'Olonne pour un moment convivial sous un radieux soleil.


Mis à l'eau en avril dernier, le Mini 6,50 Groupe Sefico est le seul voilier prototype de la classe construit cette année. Stan Maslard en a effectué durant tout l'été la prise en main, validant au passage sa qualification pour la Transat 6,50 dont le départ sera donné le 13 octobre prochain de Douarnenez.

Stan Maslard vient de procéder au sein du chantier" Coup de vent", à une profonde inspection de tous les aspects du bateau construit ici même par ses soins. Fort de ses 1 000 milles de qualification en solitaire, et de ce chantier d'inspection général, Stan va dès la fin de semaine convoyer Groupe Sefico à Douarnenez, d'où il attendra studieusement le coup de canon libérateur. Un important travail logistique reste à finaliser, dans la perspective de l'étape de Lanzarote aux Canaries, et de l'arrivée à Pointe à Pître. Stan a par ailleurs participé à un stage météo en compagnie du navigateur-router de tous les records Jean-Yves Bernot ; "Un sérieux "refresh" qu'il me tarde de mettre en application…"

  bapteme02

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Bernard Gergaud

Uniformes Magazine de juillet 2013

Les Gliderists prennent Carentan

Couv Uni magCarentan ; la petite ville des marais du Cotentin devient début juin 1944 l'objet de toutes les convoitises, tant Alliées qu'Allemandes. Elle se situe en effet à la jonction des têtes de pont créées par les débarquements sur les plages d'Utah et de Omaha. Dès le 9 juin, ordre est donné à la 101st Airborne de s'en emparer, et de la tenir, face aux contre attaques allemandes de la 17ème division de Panzer grenadier SS. Tous les régiments de la 101st Airborne (les 501st, 502nd, 506th PIR et 327th/401st GIR) vont se trouver engagés, pour encercler la ville par l'ouest, l'est et le sud. Puis, au matin du 12 juin, ce sont les glidermen, infanterie aéroportée par planeurs, des 327th et 401#st Glider Infantry regiment, qui donnent l'assaut final et définitif.

A lire dans Uniformes mag…

 

Deux Havrais dans un bateau

Lundi 24 juin 2013

Mini Fastnet 2013

Deux Havrais dans un bateau

Classe mini : MAP 2013 à DouarnenezUne semaine après sa première sortie en course à bord de son Proto Mini 6,50 Groupe Sefico flambant neuf, le navigateur havrais Stan Maslard poursuit la mise au point de son voilier, tout en accumulant les milles qualificatifs pour la Mini Transat 6,50 de l'automne prochain, en prenant ce matin le départ de la 28ème édition du Mini Fastnet, course classique du programme de la Classe Mini. Cette épreuve se déroule non pas en solo, mais en double, et Stan a souhaité associer à cette seconde course du bateau un autre navigateur Havrais, lui aussi Ministe émérite (Transat 6,50 2011) Paul Marette. "Paulo" a participé à la construction du Proto Groupe Séfico et a souvent invité Stan à bord de ses propres bateaux. S'ils connaissent parfaitement le parcours qui relie Douranenez… à Douarnenez via le fameux rocher du Fastnet, ils vont surtout poursuivre tout au long des 700 milles du parcours l'apprentissage d'un Proto qui a déjà montré, lors du Trophée Marie Agnès Péron la semaine dernière un joli potentiel.

Derrière le coup de vent
Le coup de vent qui souffle depuis samedi sur la pointe Bretagne est en train de s’estomper, laissant l’anticyclone des Açores prendre sa place au large de la pointe Bretagne. La brise, généralement de nord Ouest sera plutôt faible, mais la situation météo s’annonce assez complexe et évolutive. Stan et Paul partent sans autre ambition que de boucler la boucle. Une belle semaine de navigation au contact des ténors de la discipline s'offre à eux. "Il reste beaucoup de choses à valider à bord" explique Stan. "Cette phase de mise au point est très importante et nous ne voulons pas brûler les étapes dans la montée en puissance du bateau."

Un départ venté…

Initialement prévu pour hier dimanche, le départ du Mini Fastnet a été repoussé à ce matin 8 heures, afin de laisser passer le gros du coup de vent de nord ouest.  Les 56 duos engagés sur le Mini Fastnet vont s'élancer ce matin en baie de Douarnenez pour leur 700 milles aller et retour vers le phare du Fastnet, en bénéficiant d’une brise médium de 13 à 17 nœuds de NW en baie, fraichissant à 17-20 nœuds en sortie de Baie avec 2,5 à 3 m de creux encore.
Dans l’après-midi, le vent va s’essouffler progressivement à 13-17 nœuds puis 8-12 nœuds le soir, la houle s’assagit aussi avec des creux de 2m. La flotte aura alors remonté le chenal du Four et fera son entrée en Manche, cap sur Wolf Rock. La bonne nouvelle, c’est que la brise se sera orientée au secteur Ouest : les marins devraient donc pouvoir rallier le phare britannique en un seul bord.
Cette transmanche se fera dans un vent faiblissant à 5-8 nœuds en fin de nuit. Des conditions peu idéales donc pour s’extirper au plus vite de cette zone où le trafic maritime est intense.

Un parcours mythique
La course part de Douarnenez. En laissant la Basse Vieille à tribord, la flotte file vers la Pointe St Matthieu et le Chenal du Four pour se retrouver au NE du rail d'Ouessant (DST).
La traversée de la Manche de nuit amène les concurrents au matin à la Pointe de la Cornouaille anglaise où ils vont passer entre le phare de Wolf-Rock et Land's End. La mer d'Irlande s'ouvre alors à eux avec comme objectif le phare du Fastnet. Ce phare du Comté de Cork est devenu une destination emblématique de la course au large depuis de longues années et l'un des plus célèbres phares du monde.
Construit en 1904, il a une hauteur de 54 mètres et une portée de 27 milles et fut automatisé en 1989. Son feu est à 1 éclat blanc toutes les 5 secondes et il était aussi surnommé "La larme de l'Irlande", dernière apparition de leur île pour les immigrants en route vers le nouveau monde.
Le retour vers Douarnenez peut alors s'enclencher avec souvent des allures portantes rapides autorisant les plus belles moyennes. Ouessant et son archipel sont à laisser à babord ainsi que la Basse Vieille pour finir parfois par un match en baie avant la ligne d'arrivée.

http://www.winchesclub.com/minis650/fastnet650/FR-126.htm

Heureux qui comme Maslard…

Lundi 10 juin 2013

Heureux qui comme Maslard…

Premières nav...… a fait un beau convoyage ; au terme de plus de 6 mois de construction, et quelques heures seulement après sa mise à l'eau le 2 juin dernier aux Sables d'Olonne, le skipper Havrais Stan Maslard, accompagné de Paul Marette, a tiré les tout premiers bords de son Proto N°850 "Groupe Sefico" lors du convoyage vers Douarnenez, et la ligne de départ du Trophée Marie Agnès Péron, prochaine course au programme de la Classe Mini. Des premiers milles riches en enseignements, en satisfaction, et en émotion pour Stan qui s'est donné corps et âme depuis de nombreuses années pour parvenir à cet accomplissement, construire de ses mains, avec l'aide précieuse et efficace du chantier "Coup de vent" et de nombreux amis, avec la confiance indéfectible d'Yves Sonier Pdg du Groupe Sefico, un Mini 6,50 performant, capable de lui permettre de jouer en octobre prochain la victoire à Pointe à Pître lors de la Mini-Transat 6,50.

Bien du chemin reste cependant à parcourir. La liste des interventions à effectuer est longue, "mais surtout constituée de menus détails" précise Stan, "avec l'incontournable passage en voilerie chez HSD à Pornichet". Le sentiment dominant à l'issue de ces premières navigations est incontestablement la satisfaction. Le Proto 850 signé Lombard semble bien né. "Dès la première risée, Groupe Sefico a décollé" raconte Stan. "Dans la pétole, il marchait à la vitesse du vent. Les sensations à la barre étaient excellentes." Cerise sur le gâteau, sa "robe" chatoyante marine et bleue aux couleurs de Groupe Sefico semble faire l'unanimité.

Stan va ainsi profiter de toutes les courses d'avant saison pour parfaire la mise au point du voilier. Dès jeudi 13 juin prochain, il prendra le départ en solitaire du Trophée MAP à Douarnenez. Un premier galop de 220 miles en mer d'Iroise que Maslard attend avec impatience. "J'ai hâte de renouer avec le solitaire" avoue t'il. "C'est pour cette raison que j'ai choisi le support Mini." Groupe Sefico sera ensuite dûment jaugé afin d'être officiellement enregistré au sein de la Classe. Les courses de la saison vont aussi permettre à Stan de se qualifier pour la Mini Transat. La phase ardue du chantier est terminée et c'est désormais le volet sportif du projet qui s'avance. Stan va s'y préparer sans pression ; "Je vais courir le trophée MAP et le Mini Fastnet pour valider ma qualification, tirer gentiment sur le matériel, mais sans lui faire de mal, et sans me faire mal" avoue t'il avec le sérieux du marin qui voit loin et ne souhaite brûler aucune étape. "J'ai aussi besoin de repos, afin de monter progressivement en puissance pour être fin prêt cet automne…"